Coaching : Naissance et développement

Coaching : Naissance et développement

Même si le coaching nous est souvent proposé par l’entreprise pour nous aider à aborder de nouvelles responsabilités ou nous adapter à un poste, il est tout à fait possible d’entreprendre cette démarche à titre personnel. À La différence d’une thérapie, le coaching ne répond pas à une souffrance psychologique mais au besoin d’appréhender une nouvelle situation ou de résoudre un déséquilibre qui peut survenir à n’importe quel moment de la vie : divorce, mutation, licenciement, promotion…Le coach ne s’intéressera pas à notre passée, mais nous aidera à analyser le présent afin de préparer le futur.

C’est aux États-Unis que le psychologue Michael Brown, à partir des travaux du philosophe Frederick Hudson, développe le coaching. Ses principaux travaux portaient à la fois sur les âges de la vie et les cycles de changements qui y trouvaient leurs racines : « Votre vie est un voyage à travers le temps, déclarait-il. Il n’y a ni point d’arrivée, ni fin durable. Profitez-en ! Vous êtes constamment en mouvement. » .

Le coaching est né de la demande de personnes, qui souhaitaient se faire aider dans leur développement personnel sur des points précis de leur vie. Les outils habituels des psychothérapeutes ne répondaient pas assez concrètement à ce besoin. Dans un premier temps, le coaching a suscité l’intérêt des entreprises comme mode de soutien individuel destiné aux cadres pour se développer par la suite dans les programmes d’outplacement (préparation au départ de l’entreprise, licenciement, soutien dans la recherche d’un nouvel emploi).

Le coaching est indiqué en réponse à une transition ou dans la préparation d’un changement. Il s’accompagne dès lors de la définition/redéfinition d’un projet professionnel ou personnel, offrant l’occasion au coaché de prendre de la distance, d’explorer et de valoriser ses compétences. Si l’objectif de base est souvent émis dans un cadre professionnel, le résultat se transforme quasi systématiquement dans un « projet de vie » plus global. Il peut arriver que suite aux entretiens, le coach juge nécessaire d’aiguiller son client ver un thérapeute, notamment en cas de profondes difficultés psychologiques.

Quelle différence entre coach et psychothérapeute, psychologue, psychanalyste, psychiatre?

Le psychologue possède un master en psychologie, avec des spécialisations telles que la psychologie clinique, la psychologie du travail, la psychanalyse … Le psychiatre, lui est un médecin spécialisé dans le fonctionnement du cerveau et le traitement des maladies mentales, troubles cognitifs ou comportementaux. Un coach est un professionnel de l’accompagnement qui utilise différentes approches et techniques pour guider le coaché vers une transformation.

Même s’il peut y’ avoir des similitudes dans les finalités de chaque discipline, il est important de différencier les approches afin de choisir celle qui correspond le mieux à la situation. L’objectif d’une thérapie est avant tout le soulagement de souffrances psychiques. L’accompagnement du thérapeute est essentiellement tourné vers le passé, ce dernier partant du principe que nous sommes la conséquence de notre histoire. Dans la thérapie la confidence, le fait de sentir compris apporte un soulagement au patient et permet d’éclairer les zones d’ombres de son parcours. Les consultations s’inscrivent souvent dans la durée alors que le coaching est une forme d’accompagnement plus rapide en termes de résultats. Il s’agit plus d’enlever les blocages actuels et de proposer des solutions concrètes et efficaces que de l’analyse du passé du coaché.

Rencontres et techniques

Lors de la première rencontre, il s’agit de voir si l’on accepte ou refuse le coach proposé. En effet une relation de confiance doit s’établir pour que le coaching soit efficace. Ensemble, coach et coaché fixent des objectifs tels que :développer de meilleures relations avec l’entourage, se sentir à l’aise avec soi-même, définir un plan d’actions pour construire un projet…

Au cours des entretiens, le coach utilise plusieurs techniques : écoute, questionnement, confrontation, etc. Entre les séances, il donne quelques exercices à faire pour explorer de nouveaux comportements : lire, se documenter, pratiquer une activité sportive, ou bien développer le respect de soi. Le déroulement des séances est personnalisé et répond au rythme et aux aspirations de chacun. Les différentes méthodes utilisées contribuent à aider l’individu à prendre conscience de son propre mode de fonctionnement et à le libérer de ses croyances limitantes. En les mettant à l’épreuve, il aura le choix d’y renoncer. Le coach peut ainsi se montrer tantôt confrontant et interventionniste, tantôt rassurant et encourageant.