Objectifs et Motivation

Objectifs et Motivation

Partie 1

1-Nous pouvons construire notre avenir en gérant nos pensées et nos sentiments et transformer notre vie dans toutes ses dimensions ( travail, famille, couple…). Souvent, nous avons tendance à nous concentrer sur ce que nous ne voulons pas et à faire comme si nos rêves étaient impossibles. Nous nous concentrons sur ce que veut la société, nos parents, et nous avons tendance à mettre l’accent sur tout ce que nous ne voulons pas et les inconvénients au lieu de se vocaliser sur ce que nous voulons au plus profond de nous. Et si demain, tout était possible ?

  • Qui seriez-vous ?

  • Que feriez-vous ?-

  • Ça se passerait comment ?

  • Si vous aviez accès à toutes les ressources possibles, que feriez-vous réellement ?

Ouvrir le champ de possible, permet à notre cerveau d’avoir une vue d’ensemble et d’accéder à des idées, des connaissances et à saisir les opportunités qui vont dans la direction de nos objectifs.

Écoutez-vous, écoutez la vie, suivez votre inspiration et ce qui vous guide.

2- Nous devons ajuster nos objectifs en fonction de ce que nous sommes, de ce qui nous inspire et nous guide. Posez-vous les bonnes questions. Par exemple, est-ce que je veux devenir célèbre parce que j’exerce ma passion ou par besoin de reconnaissance ? Est-ce que je souhaite avoir beaucoup d’argent ou l’argent est-il un moyen d’investir dans ce qui me tient réellement à cœur. Puis-je y arriver autrement ?

Souvent nos vrais objectifs se déguisent derrière des choses que l’on ne souhaite même pas réellement. Comment se motiver à faire des choses que l’on ne souhaite pas ? C’est perdu d’avance…

3-Clarifiez vos buts, soyez précis, et participez activement à la création de votre propre avenir en établissant clairement vos désirs. Prenez le temps et faites une liste, qui permettra une vue d’ensemble sur ce que vous souhaitez atteindre. Faites le point sur ce que vous voulez être, faire, avoir et cela dans tous les domaines de votre vie. Ensuite, il vous faudra éclaircir les priorités de cette liste et vous concentrer sur certains secteurs et les affiner.

Exercice : Création d’un tableau en deux volets en déterminant ce que vous ne voulez pas.

Considérez chacun des 7 domaines de votre vie: Objectifs personnels, relations, santé, carrière, loisirs, finances et contributions (ce que vous souhaitez apporter au monde). Construisez un tableau à deux volets pour chaque domaine et dressez la liste de ce que vous ne voulez pas à gauche et la liste de ce que vous voulez à droite en utilisant une formule positive. Traitez un sujet et un domaine à la fois. Une fois le tableau dressé, ne gardez que la colonne de droite. Affichez la à un endroit où vous pourrez la lire tous les jours.

4- Rester dans le positif, surtout au niveau de votre entourage et de votre environnement. Partagez vos objectifs avec les bonnes personnes, celles qui vous conseillent, aspirent aux mêmes choses et vous élèvent. Nourrissez-vous des connaissances et des personnes inspirantes (films, ouvrages…), allez vers les autres.

Partie 2:

Il est normal d’avoir des hauts et des bas. Qui peut être toujours motivé ? Qui ne rencontre jamais d’obstacle dans la réalisation de ses objectifs? Le tout c’est de mettre en place les bons outils pour retrouver la motivation. Dans ces moments là, concentrons-nous sur les choses sur lesquelles nous avons du pouvoir.

1-Changeons nos perceptions

Ce n’est pas ce l’on vit, qui transforme notre vie mais comment nous le percevons. Cela rejoint l’un des premiers présupposés de la PNL : « Chacun possède sa propre carte du monde ». Ce que nous pensons être la réalité n’est en fait que NOTRE réalité. Nous percevons la réalité au travers de nos propres filtres neurologiques, culturels, sociaux, et nous en faisons une représentation. Il est important de comprendre que c’est cette interprétation de la réalité avec nos filtres qui créent les sentiments de colère, de frustration et de tristesse.
Souvent les personnes confondent la carte et le territoire. Changez votre carte du monde et transformez vos perceptions des choses et prenez du recul. Par exemple, un licenciement peut être perçu soit comme une opportunité pour créer sa société et suivre ses rêves, soit comme le début d’immenses angoisses face à l’avenir. Vous avez du pouvoir sur la façon de regarder les choses et la façon de vous raconter cette histoire. Prenez le !

2- Les décisions

Votre vie peut changer en une heure avec un coup de téléphone, une prise de conscience, une découverte, une lecture, une rencontre. Quand on en a vraiment marre et que l’on souffre vraiment d’une situation, on se met en mouvement. Il existe toujours une action qui peut être mise en place pour amorcer un changement et cela commence par une décision. Rappelez vous toujours cette décision, de l’énergie que vous aviez à ce moment là et des raisons qui vous ont poussées à la prendre.

3- Les actions

Dans chaque situation, nous pouvons mettre en place des actions, aussi petites soient-elles. En étant dans l’action, nous reprenons la responsabilité de nos vies et créons un sentiment de puissance au lieu de la négativité liée à l’impuissance. Listez tous les endroits de votre vie où vous avez du pouvoir. L’erreur que nous faisons tous dans ce genre de moment est de se dire qu’il faut attendre d’avoir toutes les conditions réunies pour passer à l’action. Partez de ce que vous savez, creusez. En étant dans l’action vous découvrirez des choses auxquelles vous n’auriez même pas pensées en ayant le plan parfait et vous pourrez ainsi avancer étape par étape.

L’instant présent

« Nous ne sommes jamais chez nous, nous sommes toujours au-delà. La crainte, le désir, l’espérance nous élancent vers l’avenir, et nous dérobent le sentiment et la considération de ce qui est, pour nous amuser à ce qui sera, voire quand nous ne serons plus. » Montaigne.

Sortir de l’immédiateté, c’est remplir son existence de doutes et adopter des dispositions psychologiques qui peuvent s’avérer néfaste pour la suite. Vivre l’instant présent, c’est accepter sa situation, se dire qu’à un moment précis, les regrets et les soucis de l’avenir représentent des freins à l’épanouissement et que seule la vérité du moment importe. Et si nous expérimentions l’instant présent via une méthode de respiration ?

 
 

La cohérence cardiaque

C’est une pratique de gestion du stress et des émotions. La cohérence cardiaque permet d’apprendre à contrôler sa respiration afin de réguler son stress et son anxiété. Cette technique simple permettrait de réduire aussi la dépression et la tension artérielle.

Il s’agit d’un état particulier de la variabilité cardiaque (capacité qu’a le cœur à accélérer ou ralentir afin de s’adapter à son environnement) d’ une véritable technique physiologique de contrôle du stress.

Jouer sur le rythme cardiaque permet d’envoyer des messages positifs à notre cerveau.

  • Augmentation de l’amplitude de la variabilité cardiaque
  • Arrondissement et régularité de la courbe
  • Apaisement
  • Baisse du cortisol (hormone du stress).
  • Ralentit le vieillissement.
  • Augmente les défenses immunitaires.
  • Baisse de l’hypertension artérielle
  • Favorise la mémoire et l’apprentissage
  • Prévient la dépression et angoisses.
  • Diminution du risque cardiovasculaire
  • Régulation du taux de sucre
  • Réduction du périmètre abdominal
  • Amélioration de la concentration et de la mémorisation
  • Diminution des troubles de l’attention et de l’hyperactivité
  • Meilleure tolérance à la douleur
  • Amélioration de la maladie asthmatique
  • Amélioration des maladies inflammatoire

 

Pourquoi se faire coacher ?

Des fois, nous souhaitons aller dans une direction mais certains blocages, nous en empêchent. Certaines choses dans notre vie privée ou professionnelle méritent d’être optimisées ou modifiées afin d’atteindre nos objectifs. Le travail avec le coach va mettre en lumière les différents blocages et va permettre de trouver les solutions pour résoudre ces derniers. Même si le coach accompagne le coaché dans ses transformations, la démarche est avant tout une démarche personnelle

Le coaching ouvre les portes de la connaissance de soi.
Depuis notre plus tendre enfance, nous passons notre vie tourné vers l’extérieur et les autres. Nous apprenons les règles de base de la société dans laquelle nous vivons afin de nous y intégrer : Lecture, écriture, calcul, politesse, etc… Et toute notre vie, nous continuons cette quête de connaissance. Il s’agit à dire vrai de véritables conditionnements.

-À quel moment, nous enseigne-t-on à être nous même ? Sommes-nous réellement ce que les autres nous renvoient ? Le coaching permet avant tout de se regarder fonctionner, d’examiner nos pensées, nos relations avec les autres, nos comportements ainsi que les rôles que nous jouons aux travers des différents contextes (famille, travail…). C’est lorsqu’on apprend à reconnaître nos fonctionnements intérieurs que l’on peut accepter et accueillir avec bienveillance ce que nous sommes puis enclencher un/des changements. Le coaching nous apprend :

Définir ce qui est important pour nous et pourquoi.Prendre sa place,Poser ses limites,
Ajuster son comportement, Comprendre et accueillir nos émotions,Définir ce qui est important pour nous et pourquoi.Le coaching, le meilleur allié pour surmonter les blocages et apprendre à se dépasser. Vivons-nous la vie que nous souhaitons ? Qu’est-ce-qui nous empêche d’atteindre les buts qui nous tiennent à cœur ? Il nous arrive parfois de demander à nos amis ou notre famille pourquoi nous n’arrivons pas à atteindre nos objectifs. Et après plusieurs discussions nous nous retrouvons avec un millier de conseils, sans savoir vraiment lequel appliqué. Cela est tout à fait normal et s’explique par la simple raison que nos proches ne fonctionnent pas de la même façon que nous. Et oui !Nous sommes des êtres uniques.
Le coach aide à mettre en application nos propres solutions, en fonction de notre personnalité et de notre environnement. Leur mise en application par l’action fait partie du travail. Le coach demande d’agir et de sortir de sa zone de confort, de libérer notre potentiel illimité et nos ressources souvent sous-estimées.
Le coaching permet de se mettre en phase avec notre motivation profonde et de prendre conscience de ce qui est important pour nous. Hors la réalisation de nos objectifs, les bénéfices du coaching sont multiples
Augmentation de la confiance et de l’estime de soi

Amélioration des performances personnelles et professionnelles
Développement de l’intelligence émotionnelle

Utilisation et mise en pratique de la pensée positive
Apprendre à mieux gérer son stress
Quand nous changeons à l’intérieur, les choses et évènements qui se réfèrent à notre environnement changent également. Cela se remarque non seulement dans la sphère privée mais également au niveau de l’entreprise. Un manager coaché n’est plus vraiment le même tout comme ses interactions avec les autres. Plus bienveillant avec lui-même, il l’est aussi avec les autres. Dès lors, toute l’entreprise gagne en performance.
Bien que le coaching demande beaucoup de travail personnel avec la réalisation d’exercices, la prise de conscience de comportements limitants, le coach est là pour soutenir et accompagner le coaché, lui permettant ainsi à se dépasser.

Coaching : Naissance et développement

Coaching : Naissance et développement

Même si le coaching nous est souvent proposé par l’entreprise pour nous aider à aborder de nouvelles responsabilités ou nous adapter à un poste, il est tout à fait possible d’entreprendre cette démarche à titre personnel. À La différence d’une thérapie, le coaching ne répond pas à une souffrance psychologique mais au besoin d’appréhender une nouvelle situation ou de résoudre un déséquilibre qui peut survenir à n’importe quel moment de la vie : divorce, mutation, licenciement, promotion…Le coach ne s’intéressera pas à notre passée, mais nous aidera à analyser le présent afin de préparer le futur.

C’est aux États-Unis que le psychologue Michael Brown, à partir des travaux du philosophe Frederick Hudson, développe le coaching. Ses principaux travaux portaient à la fois sur les âges de la vie et les cycles de changements qui y trouvaient leurs racines : « Votre vie est un voyage à travers le temps, déclarait-il. Il n’y a ni point d’arrivée, ni fin durable. Profitez-en ! Vous êtes constamment en mouvement. » .

Le coaching est né de la demande de personnes, qui souhaitaient se faire aider dans leur développement personnel sur des points précis de leur vie. Les outils habituels des psychothérapeutes ne répondaient pas assez concrètement à ce besoin. Dans un premier temps, le coaching a suscité l’intérêt des entreprises comme mode de soutien individuel destiné aux cadres pour se développer par la suite dans les programmes d’outplacement (préparation au départ de l’entreprise, licenciement, soutien dans la recherche d’un nouvel emploi).

Le coaching est indiqué en réponse à une transition ou dans la préparation d’un changement. Il s’accompagne dès lors de la définition/redéfinition d’un projet professionnel ou personnel, offrant l’occasion au coaché de prendre de la distance, d’explorer et de valoriser ses compétences. Si l’objectif de base est souvent émis dans un cadre professionnel, le résultat se transforme quasi systématiquement dans un « projet de vie » plus global. Il peut arriver que suite aux entretiens, le coach juge nécessaire d’aiguiller son client ver un thérapeute, notamment en cas de profondes difficultés psychologiques.

Quelle différence entre coach et psychothérapeute, psychologue, psychanalyste, psychiatre?

Le psychologue possède un master en psychologie, avec des spécialisations telles que la psychologie clinique, la psychologie du travail, la psychanalyse … Le psychiatre, lui est un médecin spécialisé dans le fonctionnement du cerveau et le traitement des maladies mentales, troubles cognitifs ou comportementaux. Un coach est un professionnel de l’accompagnement qui utilise différentes approches et techniques pour guider le coaché vers une transformation.

Même s’il peut y’ avoir des similitudes dans les finalités de chaque discipline, il est important de différencier les approches afin de choisir celle qui correspond le mieux à la situation. L’objectif d’une thérapie est avant tout le soulagement de souffrances psychiques. L’accompagnement du thérapeute est essentiellement tourné vers le passé, ce dernier partant du principe que nous sommes la conséquence de notre histoire. Dans la thérapie la confidence, le fait de sentir compris apporte un soulagement au patient et permet d’éclairer les zones d’ombres de son parcours. Les consultations s’inscrivent souvent dans la durée alors que le coaching est une forme d’accompagnement plus rapide en termes de résultats. Il s’agit plus d’enlever les blocages actuels et de proposer des solutions concrètes et efficaces que de l’analyse du passé du coaché.

Rencontres et techniques

Lors de la première rencontre, il s’agit de voir si l’on accepte ou refuse le coach proposé. En effet une relation de confiance doit s’établir pour que le coaching soit efficace. Ensemble, coach et coaché fixent des objectifs tels que :développer de meilleures relations avec l’entourage, se sentir à l’aise avec soi-même, définir un plan d’actions pour construire un projet…

Au cours des entretiens, le coach utilise plusieurs techniques : écoute, questionnement, confrontation, etc. Entre les séances, il donne quelques exercices à faire pour explorer de nouveaux comportements : lire, se documenter, pratiquer une activité sportive, ou bien développer le respect de soi. Le déroulement des séances est personnalisé et répond au rythme et aux aspirations de chacun. Les différentes méthodes utilisées contribuent à aider l’individu à prendre conscience de son propre mode de fonctionnement et à le libérer de ses croyances limitantes. En les mettant à l’épreuve, il aura le choix d’y renoncer. Le coach peut ainsi se montrer tantôt confrontant et interventionniste, tantôt rassurant et encourageant.